Sortir des sentiers battus

DISCLAIMER
Ce post est un peu différent de d’habitude, est-ce qu’il s’inscrit vraiment dans le militantisme ? Oui, non, maybe, au pire ?
J’avais quand même envie de le partager avec vous, pour moi, et pour d’autres j’espère ! Je me dis que ça peut servir à certaines personnes, peut-être 😊
Par contre je veux préciser d’avance que je sais que je suis mieux lotie que d’autres. Je sais que pour certain-e-s, la préoccupation première c’est de survivre et que mes élucubrations paraissent dérisoires face à ça. Je sais que je ne suis pas la plus à plaindre et je sais aussi que certain-e-s vont bien plus loin que moi dans leur réflexion et dans leur mode de vie et je n’ai pas la prétention de passer pour une meuf révolutionnaire ou que sais-je. C’est un bout de ma vie, de ma vision de ce monde et de ce que je peux ressentir. Ça n’est pas un texte politique, une profession de foi, ni même un sujet avant-gardiste, j’en ai bien conscience !
_______________

C’est assez effrayant de voir à quel point ce système s’est imprégné en nous.
Ça fait quand même un moment que je me suis rendue compte que mes besoins et ma conception de la vie sont très éloignées de ce qu’on me propose depuis que je suis née.
Ça fait un moment que j’essaie de prendre mes distances avec son fonctionnement et que je tente de tracer mon propre chemin.

 

Et pourtant ses injonctions sont toujours dans ma tête.
Pas en permanence heureusement. Mais dans les moments de doute, ce conditionnement par la peur ressurgit et m’assaille de toutes parts.
Je me surprends à considérer mon quotidien comme une salle d’attente avant la VRAIE vie, simplement parce que je n’ai pas prévu ce que sera la suite de mes péripéties ni les 70 prochaines années de mon existence.
Mais là, je vis non ?

Je réalise qu’il est ardu de sortir complètement des impératifs de ce monde capitaliste et productiviste dans lequel j’ai grandi. Encore plus quand on vient d’une famille dans laquelle l’argent était une préoccupation de chaque instant.
La peur surtout.
L’angoisse de ne rien être, de ne pas exister, de ne pas être utile, de ne rien achever, de ne pas trouver un but à sa présence sur cette Terre.
Mais ma vie n’a d’autre but que celui d’être vécue.
Je n’ai pas l’intention d’être rentable. Pour personne.
Je n’ai pas l’intention de capitaliser, d’accumuler.
Je veux ressentir.

Personne ne peut tirer profit de mes expériences, de mes projets, de mes vagabondages. Mais moi qu’est-ce que je m’épanouis !

J’ai dit à ma psy que j’avais l’impression d’être bloquée depuis trois ans, moment où j’ai quitté ma situation soit-disant bien confortable.
Elle m’a demandé pourquoi.
J’ai réfléchi et j’ai compris que c’était faux.
Je n’ai jamais fait autant de choses que ces derniers temps.
Je n’ai jamais autant bougé, rencontré, partagé.
Je n’ai jamais été aussi sincère et je ne me suis jamais sentie autant en phase avec moi-même.

Alors quelle était cette voix dans ma tête qui me jugeait si froidement ?
A cet instant j’ai compris que si une partie de moi avait l’impression de ne rien avoir accompli c’est parce que ça ne rentrait pas dans la définition de la réussite qu’on nous apprenait depuis toujours.

A partir de maintenant je me fais la promesse d’essayer au maximum de ne plus écouter cette voix dans ma tête, ou en tout cas de la reconnaître comme telle et de ne plus lui accorder d’importance. Je veux réussir à différencier les peurs qui me sont propres des peurs que ce système m’a transmises pour que j’obéisse bien sagement.

Il y a peu j’ai aussi réalisé qu’à chaque fois que je me présente à une nouvelle personne et que celle-ci me demande ce que je fais dans la vie, mon premier réflexe c’est de mentionner que j’ai été professeure des écoles. Comme si je voulais signifier au monde : « Regarde, je n’ai pas rien fait de ma vie, je ne suis pas une feignasse et en plus j’ai un master et j’ai réussi le concours de prof du premier coup, youhou ! ».

Or c’est de la merde de faire ça.
Alors je sais que ce n’est pas la seule raison, je ne le dis pas que pour ça.
Il s’agit aussi d’un grand tournant dans ma vie et discuter de l’éducation et de la manière dont on traite les enfants c’est important pour moi.
Mais il y aussi cet aspect élitiste naze et je ne veux pas perpétuer ça parce que de 1. je ne suis pas comme ça, de 2. ça ne veut strictement rien dire et ça ne change rien à la personne qu’on a en face de nous.
Une personne super intéressante et riche humainement ne l’est pas moins si elle n’a pas fait d’études et inversement.
Donc voilà, c’est une de mes résolutions : arrêter de me définir comme ça juste pour me faire mousser et pour faire en sorte qu’on me considère.
Bon, ça va sûrement pas changer la face de la Terre hein, mais observer en soi ce qui déconne et essayer d’y remédier c’est déjà pas mal !

Se rappeler sans cesse que nous ne sommes pas des vases à remplir, que le temps ne se perd pas, il y a toujours quelque chose à apprendre d’une situation peu importe laquelle et que je ne suis pas dans une compétition.
Être bienveillant-e avec soi, accepter toutes les émotions qui se présentent, ne pas se juger mais ne pas non plus se culpabiliser si on le fait.
Je suis ce que je suis. Je construis ma vie à partir de ce qu’il y a à l’intérieur de moi. Me comparer ou souhaiter être autre chose c’est jouer contre moi.

En attendant je vais continuer mon petit bonnefemme de chemin en gardant en tête que mes richesses et mes trésors sont autres et qu’ils sont précieux peu importe ce qu’en dit le reste du monde.

Courage à celleux qui luttent, qui ont l’impression qu’ielles ne s’en sortiront jamais, qu’ielles sont en train de se noyer.
J’espère que vous êtes entouré-e-s de belles personnes et/ou que vous arrivez à trouver les ressources en vous pour surmonter ces moments difficiles.
Je vous souhaite un soleil éblouissant, des arcs-en-ciel en pagaille, des feux de camp ou de cheminée revigorants, des étreintes pleines d’amour, des cascades de découvertes sur vous et sur le monde, des victoires, des surprises, des paillettes, des stroboscopes, beaucoup d’amour.

On y arrivera. On a une force en nous, inépuisable ♥️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s